Se demerder : Comment vas-tu faire pour résoudre ce problème ? Ne t'inquiète pas, je vais me démerder.

Freelance : demerdez-vous !

En 2012 je me suis lancé en freelance avec un D.U.T Informatique – Analyste/Programmeur à l’I.U.T de Reims-Châlons-Charleville. J’ai acquis des compétences générales dans le développement logiciel et web mais aussi dans le marketing.

Cependant, ces connaissances n’étaient pas suffisantes pour devenir freelance, ni pour postuler dans une boite d’ailleurs : les technologies ont vite dépassés mes acquis, et il fallait avant tout rester à niveau. Et surtout je ne savais rien vendre ! Mais je voulais démontrer qu’on pouvait quand même réussir même sans bac +5. Alors comment faire dans ce cas là ?

1. Choisir et se limiter à une spécialité

Il faut se l’admettre: on ne peut pas tout faire.

Lorsqu’on sort de l’école, on a des connaissances globales dans le domaine de métier qu’on a choisi. Elles sont bien sûr essentielles pour connaître la base et découvrir les possibilités de métiers qui s’offrent à nous. Mais ces acquis ne sont que temporaires. Et vouloir être à tout prix à niveau dans chacune des branches possibles H24, c’est chronophage et suicidaire : vous êtes là pour apprendre à rentabiliser une affaire, pas pour passer votre vie à vous éparpiller sur des sujets sans avoir de rentrée d’argent.

Dans mon cas, j’avais plusieurs possibilités :

  • Développeur web ( PHP / HTML / JS / CSS / SQL / etc… )
  • Programmeur Java, C#
  • Analyste de données ( UML / Merise )
  • Développeur Android

Au final plus de 4 métiers spécialisés et plus de 10 langages à rafraichir au grès des nouvelles versions : impossible à tenir sans faire de syncope.

De plus, on pourrait tomber dans le vice d’être ni bon, ni mauvais, mais moyen dans tout. Et comme dirait la pub :

Tout est dit : en freelance, vous devez être le/la meilleur(e) dans votre coin pour la spécialité que vous aurez choisie.

C’est pour cela qu’à titre personnel, j’ai décidé de me spécialiser dans le développement web. D’une part, c’est ce qui me plaisait le plus de part mon côté créatif. De l’autre, c’est un domaine spécialisé mais aussi diversifié, puisque le but est de créer un site de A à Z : faire le design, l’architecture, développer les fonctionnalités, le référencer, etc.. Et enfin, c’est une source de clients potentiels assez large à qui je peux proposer mes services.

2. Se démerder pour devenir freelance

Ça y est, vous avez choisi votre spécialité ! Maintenant comment se débrouiller pour lancer son affaire en tant qu’indépendant ? Créer correctement sa micro-entreprise, c’est ici.

Se renseigner mais ne pas trop réfléchir

Avant toute chose, renseignez-vous sur le domaine de l’auto-entreprise, de la micro-entreprise et du freelance en général. Faîtes une petite recherche sur Le blog du freelance ou sur des sites spécialisés tels que 404works ou divers forums pour vous donner une idée de “comment qu’on fait” ainsi que du pour et du contre sur le statut freelance.

Renseignez-vous aussi sur l’état de votre marché actuel : si votre domaine est blindé de concurrents dans votre coin, faîtes un peu de brainstorming, ou de “réfléchissement” comme dirait l’autre, afin de proposer quelque chose que les autres n’ont pas et qui ferait de vous quelqu’un d’unique à recommander.

Cependant ne passez pas des heures et des jours sur tout ça. Trop d’information tue l’information et il faut savoir outrepasser la peur de se lancer. En développement personnel, ça s’appelle “sortir de sa zone de confort“. Et c’est la meilleure solution : à un moment il faut acter sinon vous ne réaliserez pas votre rêve, et votre compte en banque restera quoiqu’il arrive à 0,00€.

Et dernière chose, seul votre avis compte. C’est pour vous que vous faîtes ça, pas pour les autres. Ne remettez pas en cause ce que vous voulez faire car votre famille ou vos copains doutent de vos capacités. En tant que freelance, vous ne risquez pas grand chose puisque vous ne payez rien si vous ne faîtes pas de chiffre d’affaire.

Cela étant dit, soyez sérieux dans votre démarche et ne vous amusez pas à faire du black ou des trucs foireux avec vos clients. Il en va de votre crédibilité et vous pourriez avoir de gros ennuis en cas de contrôle si vous ne déclarez pas votre chiffre d’affaire réel.

Pour rappel : le cap de viabilité d’une entreprise est globalement de 3 à 5 ans.

Créer une micro-entreprise sur net-entreprises.fr

Pour créer votre micro-entreprise (et non plus auto-entreprise puisque les deux statuts ont fusionnés), il suffit de se rendre sur le site officiel net-entreprises.fr et de vous inscrire sur le site.

C’est un peu fastidieux quand on ne connait pas pour bien remplir les champs, mais là encore s’il on apprend à se démerder tout seul, quelques recherches sur Internet peuvent vous sauver la vie. Au pire demandez conseil à l’un de vos proches pour vous renseigner au cas où.

Pour les domaines très spécialisés qui ne se trouvent pas dans la liste des métiers, ne pas hésitez à prendre la catégorie parente de ce domaine : si vous êtes “Analyste de base MongoDB” ou je ne sais quoi, choisissez “Autres métiers informatique”. Ce n’est pas quelque chose de fini dans le temps, cela sert surtout à vous catégoriser globalement. Et comme ça rien ne vous empêche de faire une prestation de création de site Internet par exemple si l’occasion venez à se présenter.

A la fin, vous obtiendrez un PDF qui atteste que votre demande de création a bien été prise en compte. A ce moment vous êtes freelance. Félicitations !

Une dernière chose serait de créer un compte courant ou professionnel pour recevoir l’argent lié à vos prestation et ainsi facilité la comptabilité.

Gérer ses facture sur myAE.fr

Un freelance doit savoir gérer une entreprise et donc une facturation pour les clients. Personnellement j’utilise myAE.fr qui est gratuit et qui me permet de mettre en place un système de facturation rapidement, mais vous pouvez utiliser autre chose.

Si vous n’avez pas encore de N° SIRET, vous pouvez quand même commencer à facturer tant que vous précisez sur votre facture : “SIRET en cours d’attribution” (il y a une option pour ça sur myAE.fr).

Devenir attrayant et trouver des clients

La tâche la plus hard, c’est de trouver des clients. Cela passe notamment par le bouche à oreille pour les premiers, mais après il faut quand même se démerder pour ne pas manger que des conserves.

Voici quelques pistes :

  • Création de votre site Internet
  • Création de vos réseaux sociaux pro
  • Création de vos profils sur les sites de freelances (il suffit de chercher)
  • La communication
  • Le référencement
  • La publicité
  • L’opportunisme

Des concepts qui, je pense à titre personnel, vous permettrons de réussir à trouver vos clients. A vous de vous débrouiller !

Offres et Tarification

Autre chose : les offres et les prix. Présentez quelques offres globales et raisonnez en terme de rémunération par jour : pour 1 jour, je veux être payé X€. Cela vous servira de base à votre tarification et vous pourrez apprécier plus facilement le prix par rapport au temps de travail que nécessite un projet.

Mieux vaut faire un devis trop chère qu’un devis donné : Le devis trop cher, vous pourrez toujours le revoir à la baisse si vous l’estimez ainsi. Mais vous aurez bossé pour une rémunération descente. Et vous filtrez les clients à ennuis. En effet, ce sont bien souvent les clients à petits budgets qui en demandent le plus car ils n’ont pas forcément la notion de valeur de votre travail.

Si le devis est trop bas, vous ne serez pas rentable et vous aurez travaillé dur pour des cacahuètes ou de la pub potentielle qui n’aura jamais lieu. De plus, cela pourrait poser des doutes quant à votre sérieux puisqu’un prix trop bas pourrait invectiver votre client, pensant qu’il y a anguille sous roche.

Vous devez être sûr du prix que vous avancez au client : vous êtes le meilleur, et ça se paye !

Enfin, un conseil si le projet à l’air d’être bancal, ou si vous ne savez pas le faire : refusez le simplement et passez à autre chose. Vous aurez ainsi la conscience tranquille.

3. Se démerder dans votre projet

Vous avez votre client, cool. Mais vous ne savez pas par où commencer ? Où alors le projet n’est pas si simple et vous ne savez pas résoudre les dernières problématiques pour le finaliser : vous êtes bloqué ! Comment faire pour rendre votre client heureux de votre prestation freelance ? La clé du succès : la lecture !

Renseignez-vous et lisez les documentations

Cela peut paraitre idiot, mais bien souvent la réponse se trouve directement dans la documentation du logiciel ou la librairie que vous utilisez !

Savoir faire une recherche sur Internet

Une des meilleures façons de se débloquer, c’est d’utiliser le web. De nombreux forums, sites spécialisés vous permettent de trouver généralement la plupart des solutions rapidement sans y passer des heures, car d’autres personnes ont eu le même problème que vous !

C’est le cas par exemple de Stackoverflow qui référence des dizaines de milliers de solutions à des problèmes diverses et variés avec des cas fonctionnels !

Une petite recherche sur le mot clé, les différents choix qui s’offrent à vous, l’erreur qui vous chagrine, ou sur ce que vous voulez faire précisément et vous aurez la réponse dans 90% des cas.

Au pire, posez votre question directement sur un forum, la communauté vous répondra sans nulle doute.

Trouvez une alternative

Vous ne trouvez aucune réponse ? Tant pis, faîtes avec. Trouvez d’autres méthodes pour arriver à ce que vous voulez et dès que vous partez dans une direction, tenez là.

Sachez proposer d’autres solutions au client et lui dire que c’est impossible quand ça l’est ou que cela demande trop de travail si c’est le cas. Parlez-en avec lui !

En effet, rappelez-vous que vous n’êtes ni un magicien, ni un bourreau de travail. Parfois il faut mieux savoir dire non et faire une ristourne (bien que normalement dans le devis, vous devez déjà savoir si c’est faisable ou pas) sur le prix final, plutôt que de s’en téter en ayant la tête dans le guidon dans un projet sans fin !

Déléguer le travail

Vous ne savez pas faire ? N’hésitez pas à déléguer le travail à quelqu’un de compétant qui le fera pour vous. Attention toutefois à bien encadrer l’opération de manière à ce qu’il n’y ai pas de problème tierces.

Déléguer un travail a certes un coût, mais en contrepartie, il peut vous sauver la vie surtout si vous manquez de temps.

Alors, prêt(e)s à vous démerder ? Donnez-moi votre avis perso et posez-moi vos questions en commentaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.